Ennio Morricone / Podcast : début de notoriété (1964 – 65)

Lire un extrait du podcast

Dans ce contexte très défavorable, au mois de septembre 1964, le programme des séances de cinéma de Florence annonça la sortie d’un nouveau western intitulé Pour une poignée de dollars, réalisé – pour faire croire à un film américain – par un certain Bob Robertson, mis en musique par un nommé Dan Savio  et avec pour vedette principale, un certain Clint Eastwood. Trois noms qui ne disaient absolument rien à personne…

Une seule salle accepta de prendre le film en diffusion. Il s’agissait de la plus vétuste et inconfortable de Florence. Sergio Leone assista, le vendredi 12 septembre 1964, à la première projection dans l’indifférence générale. La chaleur étouffante de cette fin d’été n’incitait guère les spectateurs à gagner les salles obscures.

Les recettes des premiers jours ne présageaient rien de bon quant à l’exploitation à venir du film… Pour le premier jour, l’équivalent d’à peine 300 dollars. Le lendemain, ce ne fut guère meilleur ! Sergio Leone se résolut à rejoindre Rome. Le dimanche s’inscrivait dans la même lignée. Le film semblait voué à l’échec. Le lundi, Leone passa un coup de fil à l’exploitant. « Surprise pour tout le monde, et surtout pour le propriétaire de la salle, la recette de ce jour était montée à 1 125 dollars.Ce n’était pas une erreur. Il se passait quelque chose ” (source : “Les bons, les sales, les méchants et les propres de Sergio Leone”, de Gilles Lambert. Editions Solar). 

Ecouter le podcast

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *