Ennio Morricone / Podcast : le temps de grandes compositions (1976 – 89)

Lire un extrait du podcast

A l’aube de ses cinquante ans, le Maestro se plaçait désormais, et sans conteste, parmi les compositeurs incontournables pour le cinéma mondial. L’année suivante, il signa L’Île sanglante (The Island) de Michael Ritchie avant d’aborder Fenêtres sur New York (Windows) de Gordon Willis en 1980, puis Les Fesses à l’air (So fine) d’Andrew Bergman et surtout The Thing de John Carpenter en 1982. Toujours en 1982, il travailla sur trois autres films : Dressé pour tuer (White dog) de Samuel Fuller, Butterfly de Matt Cimber, V comme Vengeance (A Time to Die) de Matt Cimber. De 1984 à 1989, il composa encore neuf musiques de films américains, dont un nouveau avec Samuel Fuller Les Voleurs de la nuit en 1984, et un autre avec William Friedkin, le réalisateur du premier Exorciste, pour un film dispensable intitulé Le sang du châtiment (Rampage) en 1987.

Quatre films se dégagent durant cette période : Il était une fois en Amérique de Sergio Leone (1984), Mission (The Mission) de Roland Joffé (1986), Les Incorruptibles (The untouchables) de Brian De Palma (1987) et Frantic de Roman Polanski (1988).

Ecouter le podcast

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *