Ennio Morricone / Podcast : les récompenses tardives

Lire un extrait du podcast

Le Maestro, auteur de plus de 350 musiques de films dont Le bon, la brute et le truandIl était une fois dans l’Ouest ou encore Le Clan des Siciliens, reçut une ovation de la part de toutes les stars réunies au Dolby Theatre. Les larmes aux yeux, il rendit hommage à John Williams, qui concourait aussi pour la musique de Star Wars, ainsi qu’à son ami Quentin Tarantino. ». Le lendemain, le Maestro eut son Étoile au Walk of Fame sur Hollywood Boulevard à Los Angeles, inaugurée en compagnie de Quentin Tarantino et Harvey Weinstein. Ce dernier organisa une petite fête dans les locaux de sa société de production avec l’ensemble de ses collaborateurs, à laquelle furent bien sûr conviés le réalisateur et le compositeur.

Avec ce premier Oscar pour une de ses partitions, le Maestro revenait de loin ! De très loin même si l’on examine l’ensemble de distributions de prix qui le concerne. Avant la fin de la décennie 80, ses confrères ne se bousculaient pas pour le récompenser. Les cénacles en tout genre rechignaient à le primer. Dès le début des années 90, la reconnaissance de ses pairs finit par arriver. Tardivement certes, eu égard à son palmarès plus qu’éloquent, mais sûrement, dans la mesure où toutes les académies et festivals lui rendirent finalement hommage. Ennio Morricone devint incontournable tant sa musique se diffusait partout ! Par « partout », il faut entendre les salles de cinéma bien sûr, les télévisions et les radios du monde entier, les sites Internet d’écoute de musique et les supports comme les CD. « Avec 27 Disques d’or et 7 Disques de platine, la musique d’Ennio Morricone a atteint une renommée qui a bien peu d’égal dans le cercle très fermé des grands compositeurs de musiques de films.  » Au moment de son décès, il avait vendu sur les cinq continents entre 70 et 80 millions de disques / CD. Des groupes lui rendirent hommage dans leurs concerts ou leurs albums comme les groupes Metallica, Nightwish, ou encore Michel Polnareff ou Céline Dion.

Ecouter le podcast

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *