A propos

Il s’agit d’une véritable biographie. C’est dire si l’ouvrage narre la vie du compositeur, ceci avant son oeuvre qui est présente également, sans qu’elle prenne le pas sur l’existence de Morricone. Bien entendu, la progression de la carrière du Maestro est développée, avec pour chacune de ses phases (parfaitement différenciées), les oeuvres marquantes et les collaborations les plus emblématiques. 

Informations utiles

Titre : Ennio Morricone ou le poison d’une oeuvre

Auteur : Philippe Grégoire (avec la collaboration d’Olivier Keravel)

Editeur : MarieB

Pages : 260

ISBN : 979-10-93576-77-0 / Dépôt légal : novembre 2020

Diffusion : CED / Distribution : Daudin

Couvertures : 1ere et 4eme

Il y a un son Morricone, reconnu instantanément par des centaines de millions d’auditeurs. Jamais avant lui, la musique n’avait pris part à la narration d’un film. La réponse à ces faits inédits, se trouve d’abord dans l’histoire personnelle de cet homme si discret.

A dix ans à peine, alors que la guerre éclate, il est envoyé par son père étudier la musique dans l’une des académies les plus prestigieuses au monde. Il joue dans les night-clubs la nuit pour gagner de quoi manger. Il en sort doublement diplômé et s’essaye avec brio à la musique expérimentale et académique.
En bifurquant vers l’industrie du disque, il crée la bande-son de l’Italie de l’après-guerre, en arrangeant ses plus gros tubes. Sollicité par le cinéma, il musicalise les films des cinéastes italiens (Leone, Pasolini, Argento, Bellocchio, Bolognini, Montaldo, Petri) avant de s’ouvrir au cinéma européen et américain : Verneuil, Almodovar, Joffé, Polanski, Beatty, Boorman, De Palma, Tarantino, etc.

Parallèlement à ce foisonnement d’activités musicales (théâtre, documentaires, films et séries pour la télévision), il créera “une oeuvre musicale absolue” aussi riche que méconnue, livrant une centaine de pièces classiques, cantates, musiques de chambre, concertos…
Sa prodigieuse ascension qui va le rendre célèbre dans le monde entier est marquée par sa volonté d’inventer sans cesse de nouvelles combinaisons musicales. Malgré la reconnaissance du public, le Maestro est récompensé tardivement par les Académies de cinéma. Il doit attendre 78 ans avant de recevoir son premier Oscar

Présentation des auteurs

Philippe Grégoire, en rencontrant Ennio Morricone à la salle Pleyel en 1984, ne se doutait pas qu’il deviendrait son biographe. Il a réuni pendant près de trente ans, une documentation impressionnante. Il nous livre des clés inédites pour comprendre la marque de fabrique Ennio Morricone, et propose un véritable voyage dans toute l’activité culturelle de ces cinquante dernières années.

Olivier Keravel est le coauteur de plusieurs ouvrages : Les diamants de la trahison (Jacques-Marie Laffont – 2006), Traité de manipulation pour séduire un millionnaire : le guide des castors (Max Milo – 2008), Saga Bokassa (Respublica – 2009).

Plan de l’ouvrage

Introduction : concert d’adieu à Paris le 23 novembre 2018

Partie I : Survivre avec la musique

  • Chapitre I Un jeune romain (1928 – 1938)
  • Chapitre II L’Académie Sainte Cécile (1939 – 1944)
  • Chapitre III  Second trompette (1943-1954)
  • Chapitre IV  Premiers pas (1949-1957)
  • Chapitre V   Une œuvre en gestation (1954 – 1958)
  • Chapitre VI  Un arrangeur très arrangeant (1959 -1964)
  • Chapitre VII  Premières partitions pour l’écran (1955 – 1963)

Partie II : La célébrité par la musique

  • Chapitre VIII Début de notoriété (1964 – 1965)
  • Chapitre IX Tenir mille fers au feu (1963 – 1967)
  • Chapitre X La musique pour l’écran
  • Chapitre XI  Les collaborations récurrentes au cinéma (1967 – 1975) 
  • Chapitre XII En marge du cinéma (1965– 1975)
  • Chapitre XIII  Le temps des grandes compositions (1976 – 1989)

Partie III : Le génie de la musique

  • Chapitre XIV  La tentation de la musique « absolue »
  • Chapitre XV  Compositions sélectives pour le 7e art (1990 -2016)
  • Chapitre XVI Récompenses internationales tardives
  • Chapitre XVII Tournées mémorables (2001-2020)
  • Chapitre XVIII La marque de fabrique Ennio Morricone

Conclusion

Remerciements

Annexes :

  • Arrangements pour la chanson
  • Arrangements de chansons pour le cinéma
  • Compositions musicales appliquées :
  • Variétés pour la télévision
  • Film tv
  • Série tv
  • Théâtre
  • Théâtre télévisé
  • Documentaires
  • Série documentaire
  • Comédies musicales
  • Films d’animation
  • Films à épisodes
  • Films longs-métrages mis en musique par Ennio Morricone (de 1961 à 2016)
  • Œuvres musicales « absolues » d’Ennio Morricone

Références

Bibliographie

Lexique

Index

Lien vers le site de l’éditeur